Selon un récent sondage mené par la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, la condition de ses membres s’est aggravée dans les derniers mois. La situation s’est tellement détériorée que 35% des musiciens professionnels ont déclaré un revenu annuel sous la barre des 20 000$.

Sous le seuil de la pauvreté

Les artistes tous azimuts ont vu leur revenu affecté et les musiciens n’en font pas exception. Le sondage révèle que plus d’un musicien sur trois a déclaré un revenu de 20 000$ et moins. On parle ici d’un gain sous le seuil de la pauvreté, alors qu’une personne seule doit gagner au minimum 20 767$ annuellement pour couvrir ses besoins de base.

Le plus triste dans toute cette histoire, c’est que la situation est loin de se résorber. 54% des musiciens et musiciennes sondés admettent avoir déjà des difficultés financières et estiment que 2021 sera pire que 2020.

Source : Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, sondage mené au moyen d’un questionnaire sur Internet entre le 12 et le 23 février 2021; 814 répondants sur près de 3000 membres; le nombre de répondants varie selon les questions.

Réorientation massive

Le contexte peu enviable pousse une grande partie des musiciens et musiciennes à se réorienter pour survivre. 46% des répondants pensent abandonner leur carrière, alors que 40% ont désormais un emploi à l’extérieur de l’industrie musicale. La situation n’augurait pas bien, mais ces chiffres viennent confirmer la donne.

Afin de venir en aide aux artistes et d’éviter une réorientation massive, le président de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec, Luc Fortin, milite activement pour la réouverture des salles. Il estime que les programmes gouvernementaux en place couvriront les pertes de billetterie et que les musiciens pourront ainsi toucher un maigre revenu.

Les jeunes musiciens écopent davantage

Toujours selon le sondage, plus de 70% des musiciens professionnels ayant moins de cinq ans d’expérience sont dans une situation financière précaire. Avant la crise sanitaire, 32% de ces musiciens ont déclaré entre 20 000$ et 38 000$ annuellement. Aujourd’hui, 0% de ces mêmes musiciens ont déclaré un revenu similaire.

À la lecture de ce sondage, le gouvernement Legault doit faire quelque chose pour venir en aide à nos artistes. Des mesures concrètes doivent être adoptées, et dès maintenant.

Source: Radio-Canada