L’Allemagne va de l’avant avec cette expérimentation aussi intéressante que controversée. Dans les prochains jours, 4000 personnes volontaires se rassembleront dans un stade pour évaluer la propagation du virus dans un contexte de concerts intérieurs.

La nouvelle fut rapportée par le média à potin TMZ plus tôt aujourd’hui. L’étude a sollicité l’aide de 4 000 personnes entre 18 et 50 ans, en bonne santé, afin d’assister au concert de Tim Bendzko, auteur-compositeur-interprète berlinois.

L’étude analysera donc le risque de propagation du virus dans un tel contexte, mais également quelles circonstances pourraient atténuer ou renforcer les risques de contamination.

À l’entrée, les volontaires recevront des masques et seront équipés de dispositifs de suivi pour déterminer s’ils ont respecté la distanciation physique ou non. Les amateurs auront également un appareil électronique censé démontrer comment les gouttelettes se répandent dans l’air.

Le premier concert avait lieu aujourd’hui à Leipzig, en Allemagne, où 2 000 personnes se sont présentées.